Le Roi Lion

The Lion King Guard
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Obra

avatar

Masculin
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 402
Age : 20
Localisation : Quelque part entre les ombres
Humeur : De mieux en mieux...est-ce le bonheur qui ose enfin pointer le bout de son nez ?

Feuille de Personnage
Age: Adulte mâture
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Mar 1 Jan 2013 - 2:23

C'était un matin comme les autres au premier abord. Je dis au premier car la plupart des journées commençants par la locution "comme les autres" sont souvent très différentes. Et j'admets volontiers que niveau imprévisibilité, j'ai été particulièrement servit ce jour-là. Bon, commençons comme toutes les journées avant tout...

C'était un de ces matins où je partais tôt pour la chasse, très tôt. Ouais, les estomacs combinés du groupe neutre, ça fait beaucoup de proies à avoir, et, bien que je n'étais pas seul à la chasse, j'étais seul dans mon coin. M'enfin. Je courais seul, cherchant des proies, mais travaillant aussi les muscles de mes pattes puissantes, et aussi pour travailler mes réflexes, si un obstacle se présentait devant moi...on ne sait jamais. Je courais, aussi vite que je le pouvais, tout défilait sous mes pattes, tout défilait autour de moi. Je cherchais quelque chose, mais rien dans le coin. Je tournais presque en rond, j'avais sans doute fait le tour complet du territoire neutre. Au bout de deux ou trois heures, je commençais à perdre un peu de vivacité dans mes gestes, et ma vue se brouillait : fatigué. Pas uniquement de la fatigue due à cette course, mais aussi à ces veillées incessantes que je faisais seul. Pourquoi ? Allez savoir : je marchais partout dans ces moments-là, n'importe où, je cherchais à évacuer le chagrin pesant de ma quasi-solitude. Oui, Liotta était venu me rejoindre, et Oz était avec moi, mais Liotta était aussi vieux que moi et était donc indépendant, il avait aussi des affaires à s'occuper, et Oz était devenue un bel adolescent, donc il restait avec les jeunes de son âge, ce qui était normal : je ne pouvais pas le garder sous mon aile indéfiniment.

Voilà, je commençais sérieusement à me fatiguer. Je vis alors un arbre, bonheur. Bref, je le rejoignis, et m'allongea à son ombre...avant de m'apercevoir que j'étais allongé contre quelque chose que je n'avais pas vu. Je me levai d'un coup, et je vis que c'était une lionne d'un pelage gris assez foncé. Seulement, avant que je puisse m'en aller discrètement, je me rendit compte qu'elle était réveillée, sans doute à cause de moi. Oulà, troubler l'intimité d'une lionne, quoi de pire comme bêtise pour s'en attirer les foudres. Je n'osait rien dire, de peur d'aggraver la situation, si ce n'est :

- Je vous demande pardon de vous avoir réveillée Madame, je m'en vais au plus vite.

Et encore, je l'avais bredouillé de manière quasi-indistincte. Cela serait-il assez ? Pas sûr. Mais bon, je n'allais pas me présenter comme ça : "Bonjour, je m'appelle Obra, désolé, je vous avais pas vu, je peux rester dans le coin ?" Non, impossible. Pas poli, sans respect, RIEN !!! Je m'apprêtait à partir aussi vite que j'étais arrivé, mais un mouvement derrière moi capta mon attention : c'était elle, mais j'ignorais ce qu'elle faisait. Sans doute se levait-elle, mais je n'osais me retourner : j'avais troublé sa quiétude une fois et une seule suffisait selon moi.

_________________
On a tous une nature inchangée, mais notre fonction varie suivant notre place dans le cycle de la vie.

La haîne n'est que le fruit d'une passion trahie.

Avant de tuer, imagine que c'est toi que l'on met à mort, avec des conséquences identiques sur tes proches que sur les siens. Veux-tu toujours autant tuer à présent ? Car, toi ou lui, les dégâts seront les mêmes : un mort inutile et une famille brisée.




ancienne signature :

Spoiler:
 




autre compte : Famire
Revenir en haut Aller en bas
Chukia

avatar

Féminin
Date d'inscription : 13/08/2012
Nombre de messages : 47

Feuille de Personnage
Age: Adulte
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Mar 1 Jan 2013 - 2:43

Je me réveille au cœur de la nuit, un cauchemar. Il me hante depuis quelques temps et mon sommeil se fait de plus en plus rare. Je n'avais d'ailleurs pas dormi depuis pas mal de lune, je ne les avais pas comptés mais je devais avoir facilement atteint la dizaine... Cette nuit pourtant, je m'étais assoupie mais trop peu de temps pour avoir mon quota de repos normal. Il fallait, dans ces cas-là, que j'aille me promener pour me changer les idées, et me fatiguer. Je serais de retour bientôt, du moins, c'est ce que je pensais. Mais, la réalité est trop souvent infidèle aux cinémas personnels que l'on se fabrique.
Je partis donc au milieux de la soirée, les proies et les lions dorment profondément pour assurer le lendemain, mais pas moi. Je file. Je cours comme le vent. Plus vite je me fatigue, mieux c'est et j'adore courir de toute façon. Je vole, je ferme les yeux et j'imagine...
J'oublie ce mauvais rêve durant lequel je ne vois que du noir, une voix cependant résonne :

« Tu es seule et jamais tu ne trouveras ton âme sœur... Ah ah ah... »

Ce rictus diabolique que je déteste tant... Après je me vois seule, en train de pleurer, de crier avant de mourir et je me réveille en sursaut dans la vie réelle.
Bref, je cours tellement que je finis par trébucher et je tombe. Tout à coup ça y est, la fatigue me gagne et je me replie sur moi-même pour m'endormir dans un lieu que je n'ai pas pris la peine d'identifier...Ce n'est que le lendemain que je me réveille. Enfin, qu'IL me réveille. Je dormais mais très mal, lorsque je sentis un corps chaud s'allonger près de moi, mes paupières s'ouvrent alors pour identifier l'individu qui paraît embarrassé de m'avoir réveillée de la sorte. Il s'excuse fort poliment avant de commencer à s'en aller. Je me lève et m'étire, je le regarde s'éloigner. Puis, je me rends compte de ce qui vient de se passer. Je suis tellement fatiguée qu'il me faut un temps de connexion à la vie réelle. Je décide de rappeler l'inconnu pour, peut-être, avoir un brin de discussion qui sait ! J'utilise donc la voix la plus douce et apaisante afin de lui montrer que je ne suis en aucun cas en colère :

« Vous savez, ce n'est rien... Je n'avais qu'à pas dormir là. Sachez que vous ne me dérangez pas et
qu'en ce moment, j'ai le sommeil léger de toute façon. Accepteriez-vous de rester un moment en ma compagnie ? Il me semble vous avoir vaguement aperçu... Ne feriez-vous pas partit des neutres par hasard ? »


Je laissais au félin qui se tenait devant moi le temps d'emmagasiner toutes ces questions et lui décocha
le sourire le plus angélique qu'il ne m’aie jamais été donné d'esquisser.

_________________
Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant...
La vie est comme un arc-en-ciel vous savez, il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs...
On peut trébucher sur un rocher mais gravir une montagne...
Faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons, on prends déjà bien assez les cons pour des gens !
L'appétit vient en mangeant et l'inspi' en écrivant ^o^


Bye moi :


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Obra

avatar

Masculin
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 402
Age : 20
Localisation : Quelque part entre les ombres
Humeur : De mieux en mieux...est-ce le bonheur qui ose enfin pointer le bout de son nez ?

Feuille de Personnage
Age: Adulte mâture
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Mar 1 Jan 2013 - 16:06

C'est quoi cette mauvaise blague ? Je lui dis, sans me retourner cependant, quelque chose qui ressemblait à :

- Vraiment désolé, mais vous étiez là avant moi, et donc je n'avais qu'à vous voir. Et puis, si vous avez le sommeil léger, ce n'est qu'une raison de plus pour ne pas vous déranger lorsque vous dormez. Arrêtez de croire que c'est vous l'intrus, cela ne vous va pas.

J'avais été un peu honnête, mais trop direct. Cependant, je ne rêvais pas, j'avais bien entendu cela, dit avec une voix honnête, je ne l'avait pas gêné ! Non, elle se moquait de moi. Mais en me retournant vers elle, je vis son regard et constatai qu'elle semblait très sérieuse. Je m'approchai alors d'elle, lentement, puis me présentai comme j'aurai déjà dû le faire :

- Bonjour, je m'appelle Obra, et effectivement, je suis du clan Neutre. Et vous ?

Voilà, c'était dit, simplement, et j'allais rien y ajouter, car il fallait bien lui laisser le temps de parler. En attendant sa réponse, je commençai alors à l'observer (de manière peu discrète, soit). Voici à peu près comment je la décrirai : un corps fin, fait pour la course de vitesse, et par extension, la chasse. Je m'attardais ensuite sur sa tête : son museau était rose, très clair selon moi. Puis, je croisai enfin son regard : des yeux violets et un regard volontaire, qui en disait long sur son caractère, car les yeux sont les fenêtres de l'âme. Je la trouvais séduisante en somme, très jolie. Mais cette observation indiscrète devait se stopper, sinon, ce serait vraiment là que je risquerai de l'agacer. Et c'était pas vraiment le moment de l'ennuyer, alors qu'elle me proposait de parler avec elle, alors que je l'avait délibérément réveillée. Ce serai abuser de son hospitalité.

_________________
On a tous une nature inchangée, mais notre fonction varie suivant notre place dans le cycle de la vie.

La haîne n'est que le fruit d'une passion trahie.

Avant de tuer, imagine que c'est toi que l'on met à mort, avec des conséquences identiques sur tes proches que sur les siens. Veux-tu toujours autant tuer à présent ? Car, toi ou lui, les dégâts seront les mêmes : un mort inutile et une famille brisée.




ancienne signature :

Spoiler:
 




autre compte : Famire
Revenir en haut Aller en bas
Chukia

avatar

Féminin
Date d'inscription : 13/08/2012
Nombre de messages : 47

Feuille de Personnage
Age: Adulte
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Mar 1 Jan 2013 - 18:17

Le jeune mâle ne se retourna pas mais articula quelques mots que j'écoutais avec attention. Très gentil en tout cas, il prétend que c'est sa faute. Ma foi, si il veut jouer à cela, pas de problème, je veux bien le laisser prendre la place la plus compliqué dans une pièce de théâtre : celle du coupable. Cela me fit rire intérieurement mais je n'en montrai rien afin d'éviter qui ne pense que je me moque de lui. Toutefois je lui dit haut et fort ce que je pensais, j'étais de nature assez franche quand cela me chantais. J'osais donc lui dire la raison de mon petit rire intérieur assez discret :

<< Vous savez, vous êtes persévérant... J'aime ce côté de vôtre caractère. Ma foi, vous me faite penser au coupable dans les pièces de théâtre. C'est assez comique... N'abusez pas de la situation, vous n'avez pas commis quelque chose de grave tout de même... Je ne fais pas partie de celles qui s'énervent pour un rien... >>

Je penchais la tête sur la côté, me donnant un petit air séduisant et je me mit à rire doucement pour éviter d'éclater d'un rire fort et qui percerait les tympans du lion qui se tenait là.

Il revint vers moi et se présenta sous le fin nom de Obra. Très joli nom... Il faisait bien parti des Neutres, comme je m'en doutais. Mon instinct ne se trompais jamais. Je remis ma tête droite et le fixai dans les yeux d'une manière gentille, je ne voulais pas lui faire peur et lui donner en plus, l'occasion de se s'attribuer à nouveau, le petit rôle du coupable... Ah oui !
J'y pense, il a répondu à mes questions, il serait temps que je me présente moi aussi...


<< Eh bien enchantée Obra. Vous portez un très joli ma foi. Pour ma part, je fais aussi partie du clan des Neutres et je réponds au nom de Chukia... Mais n'ayez pas peur, ce n'est pas parce que mon nom signifie haine, que ça me
caractérise... >>


Une étincelle de tristesse scintilla dans mes yeux myosotis lorsque je repensai à l'origine de mon nom... Mais je me repris vite et le détaillai lentement : Très belle musculature. Je restais bouche bée devant Obra, il était pas mal du tout... Son pelage était d'un marron assez clair, et sa crinière était d'une couleur plus foncée. Lorsque je pointai mon regard dans le sien, il resta quelques instants bloqués dans ses yeux marrons. Puis, je me rendis compte qu'il devait sûrement s'être aperçu que je détaillais tant je le faisais avec indiscrétion.

Je rougis légèrement et regarda le sol pour ensuite, me justifier :


<< Désolée, mais il faut bien que je vois à qui je parle... >>

Je me levai soudain et commençai à tourner autour de lui en le fixant dans les yeux... Je n'allais pas me montrer timide... Je déclarai soudain :

<< Eh bien très cher... Je vous propose de nous tutoyer parce que je déteste vouvoyer les autres... Surtout si ils deviennent... Mes amis... Après, c'est à toi d'en décider... >>

Oui, j'étais passée du vouvoiement au tutoiement en un clin d’œil en espérant qu'il ne considérera pas cet acte comme un manque de respect. Mais, je haïssais le fait de vouvoyer...

Boa, après tout, il le prendra comme bon lui semblera...

_________________
Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant...
La vie est comme un arc-en-ciel vous savez, il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs...
On peut trébucher sur un rocher mais gravir une montagne...
Faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons, on prends déjà bien assez les cons pour des gens !
L'appétit vient en mangeant et l'inspi' en écrivant ^o^


Bye moi :


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Obra

avatar

Masculin
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 402
Age : 20
Localisation : Quelque part entre les ombres
Humeur : De mieux en mieux...est-ce le bonheur qui ose enfin pointer le bout de son nez ?

Feuille de Personnage
Age: Adulte mâture
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Mar 1 Jan 2013 - 19:41

Ah, bah voilà quelque chose d'intéressant : c'était clair, elle ne m'en voulait pas du tout. C'est sûr que ça facilitait le dialogue, de ne plus à être gêné. Bref, remettons-nous de cela.

Qu'entendais-je ? Ah, oui, persévérant...Si cela la faisait sourire, tant mieux. Elle pencha la tête sur le côté, puis, comme elle m'avait prévenu, elle se mit à rire doucement. Cela me fit sourire. Elle se présenta ensuite comme Chukia, qui signifiait haine ajouta-t-elle. Elle ne me l'aurai pas dit, je ne m'en serai jamais douté : je me fies plus à mes impressions qu'à un nom attribué par des parents des plus malveillants. Ceci dit, j'aimais bien ce nom moi aussi, peu m'importais sa signification. Je trouvais cela ridicule de se fier à un nom, uniquement à un nom :

- Ne vous inquiétez pas, premièrement, je ne connaissais pas la signification de votre nom, deuxièmement, je ne me fies jamais à un nom, uniquement à mon impression. Ceci dit, joli nom.

Elle rougissait, moi aussi. Voilà où une petite erreur d'observation peu nous mener : à une forte agréable et plaisante compagnie. M'enfin, je n'allais pas m'en plaindre, surtout pas maintenant. Elle m'observait, comme moi je l'avais fait juste avant, puis s'excusa de m'observer ainsi. Pardon ? Mais enfin, pourquoi s'excusait-elle ? D'un côté, ce pouvait être gênant, mais pas si je m'étais permis, avant, de faire de même :

- Ne vous excusez pas, moi aussi je vous ai détaillée, afin de savoir à qui je m'adressais, ce qui est normal. Ne vous excusez pas pour cela, ce n'est pas un problème pour moi.

Voilà qu'on inversait les rôles. Cela me fit sourire, puis je me décidai à ajouter cela, avec une note d'humour bien teinté :

- Au fait, voilà que nous inversons les rôles.

Bon, voilà, c'était fait, je pense que je pouvais la qualifier d'amie, du moins, pour l'instant c'est l'adjectif pour lequel je penche, et il me semble que mes premières impressions furent souvent bonnes. Soudain, elle se leva, et me tourna autour en me fixant dans les yeux. J'tais peut-être un peu gêné, je n'allait rien y montrer : je soutins son regard. Puis elle me demanda de passer au tutoiement. Bah voilà, amie était sans doute, pour l'instant, l'épithète la plus appropriée. Je lui sourit en disant :

- Et bien, puisque tu me le demandes, cela ne fait aucun soucis. Je trouve que le vouvoiement est une frontière de la bienséance. Oui, j'arrête avec mes grands mots, mais c'est vrai que cela laisse un sentiment de malaise plus que de respect dans les circonstances présentes. Donc, oui, je veux bien te tutoyer, si cela t'arrange.

Avec un petit sourire complice sur le coin des lèvres, ainsi que d'un clin d'oeil, je me rassis devant elle, cherchant une idée pour notre conversation. Puis, pourquoi ne pas faire comme tout le monde : savoir qui l'on est ?

- Dis-moi, Chukia, comment es-tu arrivée ici, dans ce clan ? Simple curiosité.

Ouais, on va dire que ça sonnait plutôt bien pour une approche plus approfondie.

_________________
On a tous une nature inchangée, mais notre fonction varie suivant notre place dans le cycle de la vie.

La haîne n'est que le fruit d'une passion trahie.

Avant de tuer, imagine que c'est toi que l'on met à mort, avec des conséquences identiques sur tes proches que sur les siens. Veux-tu toujours autant tuer à présent ? Car, toi ou lui, les dégâts seront les mêmes : un mort inutile et une famille brisée.




ancienne signature :

Spoiler:
 




autre compte : Famire
Revenir en haut Aller en bas
Chukia

avatar

Féminin
Date d'inscription : 13/08/2012
Nombre de messages : 47

Feuille de Personnage
Age: Adulte
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Mar 1 Jan 2013 - 20:27

Zut... Je venais de faire une grave erreur en lui donnant la signification de mon nom. Maintenant, il sait ce que ça veut dire alors qu'auparavant, il venait de m'apprendre qu'il n'en avait aucune idée. J'aurais voulu me frapper la tête plusieurs fois en me répétant « andouille, andouille, andouille... »... Bref, je passa sur ce détail. Ah, voici que j'apprends à mon tour qu'il m'avait détaillé juste avant que je ne le fasse... Quel petit cachottier ! J'esquissais un petit sourire amusé. J'adore les lions qui cachent des petites bêtises et qui les avouent plus tard, comme un petit lionceau le ferait lorsqu'il est prit en flagrant délit par sa mère. Et, monsieur a une pointe d'humour, je pouffai à sa remarque, il m'amusait bien, je l'appréciait. Il fallait que j'en fasse un de mes ami... Tout de suite. Il avait bien soutenu mon regard perçant lorsque je l'avait inspecté. Il était plutôt bien bâti sur pattes ce mâle. Je me surpris encore à esquisser un grand sourire amusé, les joues légèrement rosées. Il sourit et précisa avec les mots que l'on arracherait facilement de la bouche d'un philosophe que le tutoiement ne le dérangeait pas. Tant mieux ! Mon sourire illuminait encore mon visage lorsque je lâchais sans même m'en rendre compte :

<< J'apprécie fort ta compagnie en tout cas. Effectivement, les rôles changent au fil du temps. Le cycle de la vie en veut ainsi après tout ! >>

Là encore je me cognerais plus de mille fois la tête contre un tronc d’arbre. « J'apprécie ta compagnie... » non mais je joue à quoi là ? Il va penser que je le drague si je continue sur cette lancée ! Pfff. J'avais instinctivement levée la tête vers le ciel en mentionnant le cycle de la vie. En effet, pour moi, le soleil était mon Dieu et cycle me faisait penser à cercle... Cercle de vie, de lumière... Je remis ma tête en place encore une fois, faut dire que je ne tiens pas en place moi. M'enfin... Je rêve où il m'avait fait un clin d’œil ? Je me contenta de toujours sourire. Il avait pris place vers moi et me posa une question qui eut un effet que je n'aurais jamais suspecté...

Il venait savoir d'où je venais ? Ma tête se baissa, mon sourire se renversa, s'évanouit comme s'il mourrait et l'étincelle de tristesse réapparut dans mes yeux. Dans ma tête, le cinéma de ma vie se déroulait en accéléré et sans les paroles. Tour ce que j'avais vécu... Quel culot de me poser une telle question... Mais... Je ne pouvais pas lui en vouloir, il s’intéressait à moi, j'aurais du être heureuse... Pourquoi je réagissait de la sorte ? Je ne pouvais pas le savoir... J'en avais marre de ce passé, allait-il arrêter de me harceler ? Non... Jamais... Je savais qu'il fallait que j'en parle pour m'apaiser... Mais, je ne pouvais pas... C'était trop me demander... Je me contenta de répondre dans un soupir :


<< C'est une longue histoire... >>

Spoiler:
 

_________________
Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant...
La vie est comme un arc-en-ciel vous savez, il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs...
On peut trébucher sur un rocher mais gravir une montagne...
Faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons, on prends déjà bien assez les cons pour des gens !
L'appétit vient en mangeant et l'inspi' en écrivant ^o^


Bye moi :


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Obra

avatar

Masculin
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 402
Age : 20
Localisation : Quelque part entre les ombres
Humeur : De mieux en mieux...est-ce le bonheur qui ose enfin pointer le bout de son nez ?

Feuille de Personnage
Age: Adulte mâture
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Mer 2 Jan 2013 - 1:04

Oui, je suis visiblement appréciable, fallait bien le croire, si elle le disait, et elle avait forcément un avis sur moi-même plus objectif que le mien. Cependant, quiconque assisterai à cette scène croirait qu'elle essayait de me séduire, peut-être même croirait-il que cela marchait assez bien. Oui, je l'avoue, j'étais un peu sous le charme de cette lionne. Mais y a pas de honte à l'avouer, seulement, il fallait le faire au bon moment, celui auquel on est sûr de ne pas essuyer de réponse négative. Alors, oui, on peut alors attendre indéfiniment, mais bon...l'espoir fait vivre, non ?

Lorsque je lui eus posé cette question, je vis que son attitude changea tout de suite : d'un air illuminé et joyeux, son visage s'assombri autant qu'il était possible en moins d'un quart de seconde. Avais-je dit quelque chose dont il aurait mieux fallut que je ne mentionne rien ? Possible. Elle me dit que c'était une longue histoire. Visiblement, j'avais appuyé sur un point très sensible. Je m'approchai d'elle, puis lui demanda d'une voix posée et relativement faible :

- Je suis désolé d'avoir mentionné ce sujet, et si tu ne tiens pas à m'en parler, ce n'est pas grave. Je ne t'en voudrai pas pour cela. Mais sache que moi aussi j'ai eu une triste histoire. Mais on peut toujours se rebâtir, crois-en mon expérience.

Devant son regard interrogateur, je pris un peu de recul avant de commencer :

- Je suis né peu avant l'attaque finale du clan Outsider sur le Priderock. Oui, je suis d'origine Outsider. Mes parents étaient de fiers guerriers, et à leur mort lors de cette attaque, je fus élevé par mes deux soeurs, l'une adulte, l'autre adolescente. Puis, un jour, je les ai perdu de vue. Je n'ai retrouvé que l'aînée il y a peu, mais elle était devenue âgée, et s'est suicidée. Repose en paix Muka.

Je lâchai soudain une petite larme avant de continuer :

- Mais, peu de temps avant, j'ai fait la rencontre de son fils adoptif, qui a mon âge. Puis, peu de temps après lui, j'ai rencontré un lionceau abandonné, nommé Ozhaïdar. Cela m'a rendu à peu près heureux. Tout cela pour dire quoi : pour dire que, même si d'apparence la vie est pourrie, à un moment ou à un autre, une occasion se montre afin que l'on puisse se reconstruire.

J'espérais avoir été très convaincant dans mon discours, mais voyons sa réaction, elle seule me le montrera.

_________________
On a tous une nature inchangée, mais notre fonction varie suivant notre place dans le cycle de la vie.

La haîne n'est que le fruit d'une passion trahie.

Avant de tuer, imagine que c'est toi que l'on met à mort, avec des conséquences identiques sur tes proches que sur les siens. Veux-tu toujours autant tuer à présent ? Car, toi ou lui, les dégâts seront les mêmes : un mort inutile et une famille brisée.




ancienne signature :

Spoiler:
 




autre compte : Famire
Revenir en haut Aller en bas
Chukia

avatar

Féminin
Date d'inscription : 13/08/2012
Nombre de messages : 47

Feuille de Personnage
Age: Adulte
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Mer 2 Jan 2013 - 15:31

Visiblement, ma réaction laissa place à un silence pesant qui régna en maître entre nous deux pendant quelques instants. Je l'avais mis mal à l'aise avec cette attitude et je m'en voulais comme je m'en était voulu et comme je m'en veux toujours de ne pas affronter mon père une bonne fois pour toute... L'issue de ce combat se résoudrait à être ma mort mais bon, il faut bien mourir un jour et si ce n'était pas le jour de l'affrontement, ça serait quand ? Un matin ? Un soir ? Sûrement quand je serais âgée, que j'aurais une belle vie avec un lion que j'aimerais plus que ma propre vie, j'aurais sûrement des enfants, après tout c'est mon rêve... Mais bon...

Je ne désirais pas mourir jeune et cette bataille dont la fin était quasiment jouée, ce combat sur lequel on aurait pu miser toute sa fortune sur mon père et en gagner facilement le double me terrifiait. Mon géniteur n'était pas quelqu'un de très fréquentable et dans la vie, on ne sait jamais pourquoi mais il y a toujours une personne qui vous détestera sans même vous connaître, faut vraiment ne pas avoir de chance pour que ce soit vôtre père. Et là ben... C'est le cas.


Obra a vite comprit que mon passé n'était pas très glorifiant , en même temps, cela ne devait pas être difficile de deviner que ce sujet était lourd à raconter. Je ne pouvais pas lui en vouloir, et d'ailleurs je ne lui en voulais pas du tout, il désirait me connaître et cette intention me touchait profondément. Il ne pouvait pas savoir que je restais très mystérieuse quand à mon passé et que le simple fait d'évoquer ce que j'ai vécu me faisait un poids à l'estomac. Il s'excusa tout en précisant qu'il ne m'en voudrait pas si je ne m'étendais pas sur la question. Ouf.

Cependant, il me raconta son passé à lui. Alors... Je n'étais pas la seule à avoir souffert par delà le passé ? Assez choquant. Une fois que j'eus tout écoutée avec attention, je ne sus que dire. Il avait laissé échappé une larme en mentionnant une lionne nommée Muka. Alors, les lions pouvaient pleurer aussi ? Ils n'étaient pas comme le seul exemple de mâle que j'avais eus étant enfant ? Je pensais que tout les mâles étaient comme mon père...


Il peuvent être triste ? Cette révélation me laissa sur place. Alors il n'y a pas que les lionnes qui ont des sentiments ! Son discours finit, je me rendis compte de mon égoïsme pur et dur. Je n'avais pensé qu'à moi tout ce temps... Quelle ingrate je fais ! Je venais de le rencontrer qu'il me racontait tout, il me déblatérait sa vie en résumant les points importants. Moi, j'avais juste baissée la tête, fais mon petit caprice pour que l'on passe à autre chose, comme une princesse l'ordonnerait à ses domestiques... Sans que cela ne soit devenu mon but, Obra avait, en quelque sorte, prit le rôle de mon serviteur – en plus de celui du coupable - qui exauçait tous mes souhaits. Juste parce que MADAME veut changer de sujet, on change ! Non... Il faut que je parle aussi. Je relevai la tête et la secouai. J'esquissai un petit sourire maladroit avant de commencer :

<< Eh bien... Si tu as du temps, je veux bien te raconter cette longue histoire...
Lorsque je suis née, j'ai consolée mon petit frère qui pleurait et qui avait froid parce que ma mère était partie cherchée à manger. Nous nous sommes endormis après cela. Ma mère revient après nôtre réveil
alors que mon père commençait à s’inquiéter. Elle est revenue oui, mais en bon état, non. Couverte de blessure, elle s'effondre et ne se réveille que plus tard, demandant de l'eau. Nous l'avons accompagnée mais restions à l'écart parce que blessée, c'était une proie facile. Et là, mon père a commencé à me disputer. Il me reprochait d'être née... >>


Je déglutis et repris la voix tremblante :

<< Mais qu'est-ce que je pouvais y faire d'être née moi ? Il aurait préféré que je meurs ? Mon père, occupé à me hurler dessus et à me faire toutes les reproches du monde, n'a pas aperçu qu'un lion couvert de blessure lui aussi s'élançait vers maman et il ne s'élance à son secours que trop tard. Maman a été poussée dans l'eau et se noie sous nos yeux pendant que papa se bat avec l'autre. Match nul, il revient et me reprocher encore la mort de maman, promettant qu'il mettrait fin à ma vie le lendemain... >>

Je regardai les réactions du jeune mâle et essayai de garder la voix posée, sans aucun succès puisqu'en évoquant la mort de ma mère, je m'étais mis à pleurer.


<< Pendant la nuit, mon frère et moi nous sommes sauvés. Deux lions m'ont adoptés mais je les ai quittés il y a peu pour retrouver mon frère qui ne leur faisait pas confiance. Hifadhi est-il mort ? Je n'en sais rien... Peut-être que je ne le retrouverais jamais... >>


Et c'est dans un flot de larmes, sorties d'un chagrin qui me pince le cœur, que je finis le récit de ma longue aventure pittoresque et par la même occasion, le récit de mon but rréalisable...

_________________
Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant...
La vie est comme un arc-en-ciel vous savez, il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs...
On peut trébucher sur un rocher mais gravir une montagne...
Faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons, on prends déjà bien assez les cons pour des gens !
L'appétit vient en mangeant et l'inspi' en écrivant ^o^


Bye moi :


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Obra

avatar

Masculin
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 402
Age : 20
Localisation : Quelque part entre les ombres
Humeur : De mieux en mieux...est-ce le bonheur qui ose enfin pointer le bout de son nez ?

Feuille de Personnage
Age: Adulte mâture
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Jeu 3 Jan 2013 - 14:47

Elle m'avait écouté avec attention semble-t-il. J'observais ses réactions en même temps que je déblatérais mon récit, et je vis son visage emplit de surprise lorsque je lâchai une larme. Pourquoi donc ? Pensait-elle que c'était impossible de la part d'un lion ? Bon, je n'allais pas lui poser cette question, ce n'était pas vraiment le moment, ça ne ferai rien avancer et cela me semblait malpoli. Puis, d'un coup, après la fin de mon récit, elle releva sa tête, me sourit, et me raconta son histoire. Je ne l'avais pas forcé, et si elle ne voulait pas en parler, c'était son droit, mais je sais pas ce qu'il s'était passé à ce moment-là, elle avait choisi de me raconter. J'écoutai alors très attentivement...

Son histoire me laissa pantois. Quelle triste récit en effet, je comprenais pourquoi elle ne voulait pas m'en parler dans un premier temps. Cela m'attristai pour elle de savoir que son propre père, qui ne la connaissait qu'à peine, voulait la tuer, et que son frère avait disparu lui aussi. Je m'approchai lentement d'elle, puis je lui dis :

- Ecoute, je ne te forçais pas à continuer, tu n'étais nullement obligée de me raconter ton histoire. Maintenant que tu l'as fait, je vais te dire quelque chose : plutôt que de rester bloquer dessus, essaie d'observer ce qui se passe autour de toi afin de te rebâtir. On ne peut oublier ses origines, je le sais, mais ne vis pas uniquement pour ton passé. J'ai fait pareil que toi pendant un temps, avant de rencontrer mon neveu. A ce moment j'ai compris que je pouvais vivre sans penser continuellement à mon passé. Ta vie t'appartient, elle n'appartient pas au passé, si douloureux soit-il. Mais je comprends ce que tu ressens, ne crois pas que je te donne une leçon. Je te conseil simplement.

Oui, je pensais que j'étais allé un peu trop loin quand même, qu'elle risquait de se vexer, mais bon, c'était vrai que, si on reste trop longtemps fixé sur son passé, notre vie nous échappe et on peut faire des folies, comme se donner un but irréalisable. C'est pourquoi j'ajoutai en hâte :

- Excuse-moi, je n'avais pas à te dire cela, ça ressemble trop à une leçon de vie. Désolé, mais en vivant rivé sur son passé, on peut se donner des buts irréalisables, auxquels on passe notre vie, et une fois accompli, certes, on est fier. Mais quand notre vie se termine, on la revoit, et on se dit "je n'ai rien fait de ma vie". C'est uniquement ça que je veux dire. Mais encore désolé, je n'avais pas à la faire, je ne suis pas ton père, au sens dans lequel je dois te protéger.

Voilà, je pensais que ça passerai mieux. Même si cela restait assez cavalier. Bah...on ne change pas sa personnalité, seulement son but, ses rêves, sa fonction dans le cycle de la vie. On a tous une nature inchangée, mais la fonction varie suivant notre place dans le monde actuel.

_________________
On a tous une nature inchangée, mais notre fonction varie suivant notre place dans le cycle de la vie.

La haîne n'est que le fruit d'une passion trahie.

Avant de tuer, imagine que c'est toi que l'on met à mort, avec des conséquences identiques sur tes proches que sur les siens. Veux-tu toujours autant tuer à présent ? Car, toi ou lui, les dégâts seront les mêmes : un mort inutile et une famille brisée.




ancienne signature :

Spoiler:
 




autre compte : Famire
Revenir en haut Aller en bas
Chukia

avatar

Féminin
Date d'inscription : 13/08/2012
Nombre de messages : 47

Feuille de Personnage
Age: Adulte
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Ven 4 Jan 2013 - 17:21

Obra avait visiblement observé chacune de mes réactions lors du déballage de son passé. Fut-il surpris lors de mon étonnement par rapport à la fine gouttelette d'eau échappé de ses yeux ? Je n'en sais rien. Toujours est-il qu'il était resté sans voix au moment où j'avais commencé à déballer ma vie à mon tour... Il prononça quelques mots en m'assurant profondément qu'il ne m'avait pas contraint à tout raconter et qu'il n'y aurait pas eut de conséquence si j'avais décidée de ne pas le faire. Je me redressai, posai ma patte avant droite sur mon poitrail et déclarai d'un air de défi, le sourire aux babines :

<< Oh mais je sais que j'aurais pu ne pas le faire ! On ne me la fait pas à moi ! Estimes-toi heureux que je te l'ai raconté cher esclave car tu es le seul lion hors de la famille à connaître mon passé >>

J'avais dis tout cela sur le ton de l'humour décalé en espérant qu'il l'avait compris. J'avais bien sur, fait allusion à « l'esclave » parce que quelques minutes auparavant, c'est ainsi que je l'avait, sans en avoir l'intention, placé comme étant inférieur par rapport à moi. Observer ce qu'il y avait autour de moi ? Après ces mots, je levai la tête et observais le ciel, le paysage et je finis par dire :

<< Autour de moi : des oiseaux en vol, des arbres morts, des cailloux et de la terre. Oh, et toi aussi tient ! Mais qu'est-ce que tu fais là ? >>

Toujours sur le ton de la plaisanterie bien entendue. Il faudrait peut-être que je sois plus sérieuse non ? Ma foi, je garderais son discours en mémoire. Je repris donc une conversation posée en commençant par cette simple phrase, sortie droit de ma bouche. Oui, il y a des fois où l'on parle sans même y avoir fait attention, et là, ca donnait à peu près ça :


<< Parler de ça m'a ôté d'un poids énorme ! Mais ne me demande pas de combien de kilos ! Je ne saurais te répondre précisément ! >>


Oui enfin, posée... Dans le sens contraire du terme seulement ! Je ne savais faire que ça plaisanter... Quand je ne savais pas quoi dire. Pfff c'est ridicule ! Mais bon, c'est bien mieux que de l'insulter tout de même ! Il s'excusa de m'avoir fait la leçon de vie de maman... Ah maman... Ma maman. Elle me manque... Je répondis :

<< Oh tu n'as pas à t'excuser tu essaies juste de m'éviter de finir comme certains félins... Ce que je ne ferais pas car je suis une grosse gamine au fond ! >>

Arrête de plaisanter Chukia ! Voilà ce que me disait une voix au fond de moi. Pourquoi arrêter ? C'est vrai après tout, plaisanter ça met de bonne humeur, ça fait sourire, ça met de la chaleur dans ton cœur et ça te fais passer un agréable moment où personne ne se prend la tête sur des histoires idiotes. Alors voilà. J'adorais plaisanter pour ça moi. Après, sur qu'il fallait savoir trouver les bons mots, jeux de mots, les bonnes expressions et surtout les bons sujets. Faire rire, si simple, mais si compliqué à la fois... Lorsqu'Obra se mit à préciser qu'il n'était pas mon père, je n'eus plus le cœur à rire... Là je laçai en toute hâte, la tête penchée sur le coté et une oreille repliée, signe d'incompréhension :

<< Un père c'est sensée te protéger ? Je... Ne connais pas ce genre de père. Et sans doute je ne le connaîtrais jamais. Un papa, c'est pas sensé de tuer ? Il doit... T'aimer aussi ? C'est quoi un bon père Obra ? Le sais-tu ? Parce que le mien n'était pas comme ça... Comment aurait-il dû être ? >>

Oui, je l'accablais de questions mais il avait éveillé ma curiosité. Je réfléchis avant de me rendre compte que je me sentais perdue. Papa... Ce mot qui m'était familier ne portait pas en lui la définition que je connaissait pourtant si bien. Un mot que je croyais avoir discerné... Mais dont j'ignorais tout... Un papa, c'était comme une maman mais en mâle ? Mon papa adoptif m'avait aimé lui, il m'avait protégé... Mais, en quel papa devais-je croire aujourd'hui ? Je laissais Obra me répondre. Toutefois, deux questions me taraudaient l'esprit. Je demandais encore au lion plein de sagesse qui me faisait face :

<< Un papa... C'est comme une maman au masculin ? >>

J'imaginais ma mère porter une crinière et partir à l'attaque pendant que ma vraie mère s'occupait de moi comme elle l'avait fait avant sa mort. Mes yeux se remplirent de milles questions... Il y en avaient tant à poser... Mais je pense que le jeune mâle devait en avoir un peu ras-le-bol... Je le fixais toujours, prête à écouter attentivement les réponses qu'il me devaient. Je me contenterais de ce qu'il me dirait. Pour l'heure, j'avais juste hâte de l'entendre me parler...

_________________
Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant...
La vie est comme un arc-en-ciel vous savez, il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs...
On peut trébucher sur un rocher mais gravir une montagne...
Faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons, on prends déjà bien assez les cons pour des gens !
L'appétit vient en mangeant et l'inspi' en écrivant ^o^


Bye moi :


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Obra

avatar

Masculin
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 402
Age : 20
Localisation : Quelque part entre les ombres
Humeur : De mieux en mieux...est-ce le bonheur qui ose enfin pointer le bout de son nez ?

Feuille de Personnage
Age: Adulte mâture
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Sam 5 Jan 2013 - 2:43

Moi, un esclave ? Oui, on pouvait le voir ainsi, et je trouvais que cette image de moi-même était plutôt inventive et humoristique. Je ne pus contenir un petit rire, puisque je savais que l'intention n'avait rien de mauvais. Finement observé, même si cela était dit sur le ton de l'humour, en analysant bien la scène, c'est en effet ainsi que j'aurai pu paraître. Puis elle prit au pied de la lettre "observe ce qu'il y a autour de toi". Et, en observant, elle me mentionna, car elle observait le décor, et me demandait ce que je faisais là, ce à quoi je répondis :

- Je ne sais pas moi-même ce que je fais ici, à toi de me le dire.

Puis, elle commença à douter sur la signification du mot "père". Je ne m'y attendais pas à cela. Et, n'ayant pas vraiment connu mon père, comment lui répondre ? Bon, il fallait réfléchir, et en vitesse. Le temps de rassembler mes idées, je m'assis près d'elle, puis la regarda dans les yeux : ses yeux violets étaient magnifiques, mais emplis de tristesse. Si je pouvais faire quelque chose pour déposer de la joie dedans, je le ferai volontiers, mais quoi faire ? Bon, on rassemble son courage à deux pattes, et on se lance :

- Un père, c'est, selon moi, quelqu'un qui doit t'aimer, te protéger. Oui, c'est le masculin de mère, il doit veiller sur toi jusqu'à ce que tu deviennes autonome. Il te montre comment chasser, te battre, survivre en situation délicate. Il t'apprend à vivre, et cela, il le fait en communion avec ta mère. L'un ne va pas sans l'autre. Ce que l'un ne t'apprend pas sera compensé par l'autre. J'espère avoir éclairé ton sens du mot "père" car moi-même, je ne l'ai que très peu connu.

Après avoir dit cela, j'avais l'impression qu'il me manquait quelque chose, je ne sais trop quoi, mais il me manquait un petit plus. Je regardais de nouveau ses yeux...si enjôleurs que si je devais tomber amoureux de cette lionne, ses yeux à eux seuls me stimulaient à l'être. C'était là un discours d'amoureux, non ? Peut-être que oui, peut-être que non. Et puis rien ne me garantissait qu'elle était sou mon charme. Qui le savait ? Je réfléchis à toute allure, et finis par me dissuader de lui faire une déclaration inopinée : on ne se connaissait pas encore assez pour prendre le risque. Même si les coups de foudre existaient, encore fallait-il qu'il soit réciproque. J'avais ce sentiment, mais c'était incertain. J'hésitais à le lui dire, puis non, pas maintenant, à la fin de notre discussion, un autre jour...ou jamais ! Cette perspective me laissa pantois cependant : on était du même clan, impossible pour nous de ne plus nous croiser. Mais son regard me séduisait...et son caractère aussi : amusante, mais un brin mystérieuse. Et je ne parle pas de son physique. Bref, que dire à présent, parce que notre conversation commençait à ralentir. Mais je ne savais quoi ajouter.

_________________
On a tous une nature inchangée, mais notre fonction varie suivant notre place dans le cycle de la vie.

La haîne n'est que le fruit d'une passion trahie.

Avant de tuer, imagine que c'est toi que l'on met à mort, avec des conséquences identiques sur tes proches que sur les siens. Veux-tu toujours autant tuer à présent ? Car, toi ou lui, les dégâts seront les mêmes : un mort inutile et une famille brisée.




ancienne signature :

Spoiler:
 




autre compte : Famire
Revenir en haut Aller en bas
Chukia

avatar

Féminin
Date d'inscription : 13/08/2012
Nombre de messages : 47

Feuille de Personnage
Age: Adulte
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Dim 10 Fév 2013 - 16:06

[Désolé, c'est court et ma réponse à été très lente à venir mais avec l'hôpital et mes rp's en retard, je suis un peu sur-bouccée... ]

Obra m'apprit donc qu'il n'avait que très peu connu son père. Ce à quoi je répondis :

<<
Même si tu ne l'as pas connu énormément, lui n'a pas tenté de mettre fin à ta vie, d'éteindre tes rêves et de te faire regretter ta propre existence sur une terre où sans doute, ta place n'est qu'une erreur parmi tant d'autre... >>

Voila que je devenais déprimante, j'allais vite l'ennuyer si je continuais sur cette lancée... Il fallait que je change d'attitude de suite ou il allait peut-être me fausser compagnie... Une question, lui poser une question. Il fallait que je l'occupe autrement que par des textes poignants et déprimants. Je demandai donc d'une voix mal assurée :

<< Et ton père Obra, je sais que tu ne l'as pas beaucoup connu mais... Comment était-il ? Protecteur et aimant ? Colérique et assassin ? Le sais-tu ? >>

Je me promis intérieurement de changer de sujet après celui-là, nous n'allions pas parler de nos géniteurs durant toute la journée. Il avait peut-être autre chose à faire et j'avais besoin de mieux le connaitre... Tant d'information, de sagesse à recevoir de lui... J'avais du mal à croire qu'il n'était pas âgé. C'est vrai quand on y repense, c'est souvent aux êtres âgés que l'on donne le pouvoir d'enseigner... Et bien, Obra venait de m'enseigner quelque chose... Je venais d'avoir une idée mais je l'oubliai vite. Peut-être lui proposerais-je plus tard... ?

_________________
Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant...
La vie est comme un arc-en-ciel vous savez, il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs...
On peut trébucher sur un rocher mais gravir une montagne...
Faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons, on prends déjà bien assez les cons pour des gens !
L'appétit vient en mangeant et l'inspi' en écrivant ^o^


Bye moi :


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Obra

avatar

Masculin
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 402
Age : 20
Localisation : Quelque part entre les ombres
Humeur : De mieux en mieux...est-ce le bonheur qui ose enfin pointer le bout de son nez ?

Feuille de Personnage
Age: Adulte mâture
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Jeu 21 Fév 2013 - 15:27

Oui, en effet, il ne voulait pas me tuer...et c'est vrai que j'avais, même très peu et flou, quelques souvenirs heureux en sa compagnie, mais les apparences sont souvent trompeuses :

- Oui, il n'a pas essayé de me tuer. Pour le peu que je me souvienne, c'était même un père aimant...mais il comptait faire de moi un guerrier, de la chaire à canon, ça non plus n'est guère plus enviable, crois-moi, pour les souvenirs que j'ai de la guerre.

Oui, je retournait sur moi, pas très sympa de ma part, ça faisait égocentrique, mais bon, je n'y pouvais pas grand chose. Et puis, elle me posa une autre question. Oulà, elle me demandait presque l'impossible, de rassembler à peine quelques semaines de souvenirs très lointaines, les toutes premières de ma vie. Je rassemblais néanmoins tant bien que mal tout ces souvenirs, car ma conscience m'ordonnait de lui répondre, et je lui dis :

- Il était un peu protecteur, avec ma mère, puisqu'il faut que personne ne touche à sa progéniture. Aimant ? Aussi, il jouait souvent avec moi (comme je suis le cadet de ma famille). Colérique ? Et bien, s'inquiétant constamment de nous, il n'hésitait pas à nous crier dessus lorsqu'on faisait une bêtise. Assassin ? C'était un puissant guerrier, alors oui, lors des combats, il faisait des carnages. Mais Muka, ma soeur aînée, avait dit à ma plus jeune soeur, Iza, qu'il avait l'intention de faire de nous deux (Iza et moi) des guerriers Outsiders, pour défendre l'Empereur Outsider, que nous soyons prêts à donner notre vie pour lui plutôt que pour mes parents ou mes soeurs. Voilà comment il était, selon moi : un peu de tout. Peut-être est-ce cela un vrai père ?

Il est vrai que je me posais les même question qu'elle, et que je n'avais pas plus de réponse, et, j'ajoutai :

- Veux-tu que nous changions de sujet, je vois que cela t'assombri bien plus que je ne l'aurai cru ?

Oui, je ne voulais pas la voir que sous son jour triste, alors, il fallait bien que je prenne l'initiative, si elle avait peur de la prendre, cette grande timide...

_________________
On a tous une nature inchangée, mais notre fonction varie suivant notre place dans le cycle de la vie.

La haîne n'est que le fruit d'une passion trahie.

Avant de tuer, imagine que c'est toi que l'on met à mort, avec des conséquences identiques sur tes proches que sur les siens. Veux-tu toujours autant tuer à présent ? Car, toi ou lui, les dégâts seront les mêmes : un mort inutile et une famille brisée.




ancienne signature :

Spoiler:
 




autre compte : Famire
Revenir en haut Aller en bas
Chukia

avatar

Féminin
Date d'inscription : 13/08/2012
Nombre de messages : 47

Feuille de Personnage
Age: Adulte
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Lun 18 Mar 2013 - 19:28

Obra me parla de la guerre... L'avait-il connu d'ailleurs ? Je n'en sais rien et me retins de lui demander, il était déjà de ma faute si l'ambiance était déprimante, je n'allais pas encore jouer les détectives en plus, on se croirait en interrogatoire... Je restai cependant bouche bée, lui guerrier ? Il est vrai que dès le premier regard, je ne l'aurais pas du tout cru assassin... Il n'en avait pas l'étoffe. Je ne sais pas ce qui me permettait de l'affirmer, et si... Je n'arrivais même pas à l'imaginer blessé, à ras de la mort... Je voyais dans ma tête une image d'Obra, fonçant droit sur l'ennemi. Il n'était pas du tout fait pour ça. Heureusement qu'il avait pu échapper à ce destin. Je pensais au père d'Obra, à quoi aurait-il pu ressembler physiquement... ? Obra tenait-il plus de sa mère ou de son père pour son pelage soyeux ? J'essayais de voir dans ma tête une image de lui lionceau, et il était si rigolo dans mon esprit que je ne put m’empêcher de rire...

- Désolée, mon imagination déraille... Dis-je lâchant un autre petit rire, nerveux cette fois-ci.

J'esquissais un faible sourire. Je me rendis compte qu'il avait du mal à rassembler ses souvenirs... Je lui en demandais décidément trop. Il parvint néanmoins à me décrire tant bien que mal son père et vu ce qu'il en disait, j'aurais aimé avoir le même... Il devait lire sur mon visage sans doute renfermé que ce sujet n'était pas celui qui me ferait sourire parce qu'il me demanda si je voulais changer de sujet. Soit il me connaissait suffisamment pour savoir que j'avais deux ou trois pensées négatives, soit il lisait en moi comme dans un livre ouvert... Peut-être pouvait-il voir que ça n'allait pas fort dans mon regard, les yeux sont les fenêtres de l'âme dit-on... Quoiqu'il en soit, les larmes m'échappèrent et, rien à faire, elles coulaient trop vite, toutes seules. J'avais beau essayer de les en empêcher, ce fus plus fort que moi et je me mis à pleurer.


Spoiler:
 

J'avais honte de pleurer comme ça devant Obra mais toutes les émotions que j'avais encaissée jusque là avaient besoin de sortir... Parler de mon père m'avais rappelé à quel point celui-ci me détestais et je savais que je mourrais un jour... De ses propres pattes. Je n'avais personne pour me protéger, j'étais faible, trop fragile, comme un verre posé au bord de la table, une vibration de trop et il penche du mauvais côté avant de tomber dans le vide et de se briser. La vibration que j'attendais c'était la nouvelle rencontre avec mon père, le vide serait la bataille qu'on aurait quand au choc, il est représenté ici comme étant ma mort... Je tremblais tout en pleurant, j'essayais de m'arrêter mais rien à faire... J'articulai :


- Je-Je suis désolée Obra... C-C'est pas ta faute...

Il faudrait que j'arrive à contrôler mes émotions, elles ont pour fâcheuse habitude de se dévoiler quand il ne faut pas... C'est une grosse faille, je me montre trop sensible devant Obra qui n'avait rien fait pour me voir pleurer... Rien à faire. Je reniflais sans pour autant me calmer. Plus je pleurais, plus je me sentais mal à l'aise et plus mon chagrin grandissait. Jamais je n'avais eue ce cercle vicieux décidément très problématique... Il faudra vraiment que je travaille ce point pour transformer ce cercle en ligne droite afin que mes sentiments ne se voient pas... Je susurrais encore une phrase, emportée par le vent et par un soupir venu du plus profond de mon être...


- Je suis si faible...

_________________
Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant...
La vie est comme un arc-en-ciel vous savez, il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs...
On peut trébucher sur un rocher mais gravir une montagne...
Faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons, on prends déjà bien assez les cons pour des gens !
L'appétit vient en mangeant et l'inspi' en écrivant ^o^


Bye moi :


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Obra

avatar

Masculin
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 402
Age : 20
Localisation : Quelque part entre les ombres
Humeur : De mieux en mieux...est-ce le bonheur qui ose enfin pointer le bout de son nez ?

Feuille de Personnage
Age: Adulte mâture
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Mar 19 Mar 2013 - 20:07

Elle avait murmuré sa dernière phrase comme sur un ton de reproche envers elle-même, mais très teinté de tristesse. Je n'avais pas réellement de talent pour ce qui est de réconforter quelqu'un, mais fallait bien essayer, non ? Et puis, après tout, rien ne me coûtait d'essayer, et si je ne faisais rien, j'aurai sans doute une malheureuse sur la conscience, surtout que je l'aimais bien Chukia...Je tentai donc l'approche suivante, qui, bien que maladroite selon moi, me semblait relativement appropriée à cette situation dépressive et tendue. Je m'approchais d'elle, puis, je la regardai dans les yeux, avec un des regards les plus chaleureux que je pouvais offrir à une amie, puis, je dis, d'une voix parfaitement maîtrisée (si surprenant que cela puisse paraître, avec elle, j'avais acquis une certaine aisance à m'exprimer) et chaleureuse :

- Chukia, écoute-moi : tu n'es pas faible. Moi aussi, pendant un temps, je me pensais ainsi, mais cela ne m'a pas aidé à mener ma vie. Ce que j'ai appris grâce à certaines rencontres, c'est que, même si en apparence on est faible et fragile, on a tous quelque chose de fort en nous, c'est juste qu'à se comparer aux autres, tu te trouves plus faible qu'eux, alors que la réalité est que eux ont simplement réussis à s'épanouir dans leur vie et vive heureux. En un sens, eux sont plus forts, c'est tout simplement ça. J'étais pas fort à la chasse avant, puis, un lion qui se trouve être le dirigeant actuel des Neutres m'a appris à chasser convenablement. Je suis toujours moins fort que lui, mais je me débrouille mieux. Ce que j'ai compris, c'est que j'avais un potentiel, mais que, n'ayant pas appris à l'utiliser, je me débrouillais mal. Toi, tu ne maîtrises pas très bien tes sentiments...quelqu'un pourrait t'apprendre - même si c'est difficile d'apprendre des choses aussi variables selon les personnes - et ainsi, tu ne te trahirais plus. Ta "faiblesse" est une force non exprimée, selon moi.

Oui, un long discours pour en revenir à un point simple, mais j'avais envie de l'aider. Après tout, c'était à cause de moi - indirectement, j'en suis conscient - qu'elle était dans cet état-là : je ne l'aurai pas réveillé, on n'aurait pas parlé, et elle ne serait triste de rien, elle ne s'en voudrait pas ainsi. Je finis alors ma tirade ainsi :

- Et puis, dire de toi que tu es faible ne fera qu'accroître le sentiment de puissance que certains auront sur toi - comme ton père par exemple. Considère-toi plus hautement que ce que tu penses être actuellement, et tu seras déjà plus forte.

Ouais, ça sonnait plutôt bien, selon moi, mais elle, qu'en dirait-elle ? C'est limite le discours qu'un amant fait à sa dulcinée pour la réconforter...autant dire que je n'avais pas la prétention d'être à ce stade d'intimité avec elle. Surtout pas...même si, il est vrai, que j'avais un petit faible pour elle...

[faut qu'on pense à le clore, tu crois pas ? Si oui, faudra aussi en commencer un autre, parce que presque 3 mois sur un RP, ça fait long.]

_________________
On a tous une nature inchangée, mais notre fonction varie suivant notre place dans le cycle de la vie.

La haîne n'est que le fruit d'une passion trahie.

Avant de tuer, imagine que c'est toi que l'on met à mort, avec des conséquences identiques sur tes proches que sur les siens. Veux-tu toujours autant tuer à présent ? Car, toi ou lui, les dégâts seront les mêmes : un mort inutile et une famille brisée.




ancienne signature :

Spoiler:
 




autre compte : Famire
Revenir en haut Aller en bas
Chukia

avatar

Féminin
Date d'inscription : 13/08/2012
Nombre de messages : 47

Feuille de Personnage
Age: Adulte
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Lun 1 Avr 2013 - 19:24

J'étais consciente que ce que je faisais était très déplacé, malpoli et je m'en voulais de le mettre mal à l'aise de la sorte... J'essayai donc d'arrêter de pleurer en vain. Je ne parvenais pas à stopper mes pleurs et plus je tentais de le faire, plus ils s'accentuaient. A ma grande surprise, Obra se rapprocha de moi alors que, je l'avoue, dès que je l'avais vu se lever, j'avais posé sur lui un regard triste et inquiet. Je m'attendais à ce qu'il me tourne le dos et s'en aille. Je me disais que si on venait à se croiser de nouveau, soit il m'ignorerait, soit il s'excuserait et me dirait qu'il était partit parce qu'il ne savait que faire sur le coup. Quand il posa son doux regard dans le mien, je le soutins quelques instants avant de baisser les yeux. Il avait un regard chaleureux et sa voix maitrisée commença à me rassurer. Je me sentais en sécurité près d'Obra. Pour une raison que j'ignore, je fermai les yeux et m'imaginait Obra me chantonnant une berceuse, moi j'étais allongée tout en m'endormant au son de sa voix douce et sensuelle. Un lionceau (d'où sortait-il lui ?) gambadait joyeusement autour de nous.... Il calmait peu à peu mon chagrin tandis que je ne l'écoutai que d'une oreille, mon coeur chauffant mon corps au rythme des pensées apaisantes qui habitaient mon esprit.... Tout à coup, mes yeux embrumés de larmes s'agrandirent. Une voix résonnait dans ma tête. C'était la voix qui avait fait en sorte d'ouvrir mes yeux et qui m'énervait parce qu'elle arrivait toujours pour critiquer une partie de mon existence ou un geste que j'avais à l'instant présent. Elle me dit, munie d'une arrogance qui mettait mes nerfs en pelote dans laquelle j'aurais voulu mettre un coup de patte pour qu'elle parte loin de moi pour toujours...

<< Non mais regarde-toi ! Tu trembles de trouille et tu vis chaque jour comme si c'était le dernier que tu passais sur la Terre. Tu n'as pas d'amis, tu perds ton frère après avoir tué ta mère. Tu fuis, tu fuis ton père. Tu sais qu'il te rattraperas et tu oses te croire forte ! Tu penses qu'on t'aime ? Que tu as une chance de survie ? Mais tu es si faible, si jeune, si inconsciente ! Tu crois que ce mâle t'apprécie ! Mais il n'en a que faire d'une lionne comme toi ! Il a surement une compagne beaucoup plus mature que toi et qui a moins d'ennuis. Une plus belle lionne que toi. Tu crois que la vie est rose, que ton frère voudra te revoir ? Il est surement mort à l'heure qu'il est, tu l'as laissé tomber n'oublie pas ! Un si jeune lionceau perdu dans la nature ! Le pauvre ! Tu voudrais le retrouver ? Beau but mais... Tu veux lui dire quoi "frérot tu m'as manqué ! Je t'ai laissé tomber mais je te retrouve enfin ! Quelle joie de te voir..." PFFFF Tu sais pourquoi tu veux le revoir ? Pour qu'il te protège... Tu penses vraiment qu'Obra voudra te protéger au risque de perdre sa vie... Mais réveilles-toi ! C'est bien de marcher dans un univers imaginaire et d'avoir la tête dans la lune, mais il faut aussi redescendre sur Terre de temps à autre... !>>

Je sais que je n'aurais pas du... Mais la tristesse fit place à la colère... Une colère noire et dévastatrice qui me fit hurler ces mots avant même que je me rende compte que je devais simplement les penser... Je me courbai donc comme sous le poids de quelque chose d'extrêmement lourd avant de balancer :

Ferme-la ! J'en ai marre ! Je n'ai pas tué ma mère ! Je n'ai pas laissé tomber mon frère, j'ai respecté son choix, chose que tu devrais faire vis-à-vis de moi voix stupide ! Je veux vivre pour rencontrer l'amour et l'amitié, toutes ces choses que je n'ai pas connues ! Et si je reste seule, jhe préfère cohabiter avec la solitude éternelle qu'avec tes mots tous plus faux et moches les uns que les autres ! Oui j'ai peur, je suis traquée je le sens. Mon père est derrière moi, il suit chacun de mes mouvements et quand il me bondira dessus, je serais seule et vulnérable... Qui ne le serais pas ? Je ne sais pas si Obra m'apprécie mais je sais que c'est un ami cher pour moi et qu'au lieu de me faire mal comme toi, il me soutient et c'est le seul à le faire depuis que je n'ai plus mon frère pour m'épauler. Et toi, tu es pire que moi, tu critique cachée dans ma tête et ne te montre pas. Qui parle de peur maintenant ?


Spoiler:
 
Soudain, je me rappelai la présence d'Obra et redressai en hâte la tête, d'un air surpris.


Spoiler:
 
Qu'est-ce que j'avais honte... Que devait-il penser ? Que j'étais une fille qui parle aux voix qu'elle entend ? Une folle ? En dernier espoir de cause, je tentai de me justifier en commençant par bégayer. Je soupirai un grand coup et repris d'une voix que je tentai de maitriser sans grand succès


Désolée je.... C'est la voix qui...

Laissant ma phrase en suspend, je me rendis compte qu'il n'y avait aucun argument valable pour me justifier et qu'en commençant ainsi, je n'irais pas loin dans mes explications. La voix reprit soudain

Tu veux que je me montre ? Bien.... Tu l'auras cherché...

Je pensai sur le moment que ce n'était que le vent qui sifflait mais il se mit seulement à souffler et à me faire trembloter de froid. Je crus voir comme une aura blanche.... Tout s'effaça autour de moi, il ne restait qu'Obra et je vis tout blanc. Deux yeux d'une immaculée blancheur ressortirent sur ce fond blanc-bleuté....


Spoiler:
 
Je commençais petit à petit a m'imaginer d'autre chose. Je voyais maintenant Obra - lui qui avait failli devenir un assassin - se dresser contre mon père pour me protéger, me murmurer des mots doux.... Pourquoi diable toutes ces pensées ? Alors que je commençais à m'évanouir, la voix revint tel un murmure, douce mais cruelle comme un couteau qui taperait en plein coeur pour me ramener à la dure et vraie réalité pour me dire ces quelques mots qui donnent envie de pleurer lorsqu'on s'imagine vivre un rêve qui jamais ne se réalisera :



<< Ca n'arrivera Jamais....>>

_________________
Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant...
La vie est comme un arc-en-ciel vous savez, il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs...
On peut trébucher sur un rocher mais gravir une montagne...
Faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons, on prends déjà bien assez les cons pour des gens !
L'appétit vient en mangeant et l'inspi' en écrivant ^o^


Bye moi :


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Obra

avatar

Masculin
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 402
Age : 20
Localisation : Quelque part entre les ombres
Humeur : De mieux en mieux...est-ce le bonheur qui ose enfin pointer le bout de son nez ?

Feuille de Personnage
Age: Adulte mâture
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Sam 6 Avr 2013 - 13:59

Je ne comprenais pas ce qu'elle me disais...avant de réaliser qu'elle ne me parlait pas. Je regardais autour de moi, mais je ne voyais personne. A qui pouvait-elle bien parler ? Devant mes interrogations mentales, elle me répondit qu'elle entendait une voix dans sa tête. C'était une analyse bien cruelle qui s'offrait à moi : ou bien la prendre pour un folle, ou alors prendre mal la situation et croire qu'elle se foutait de moi, ou encore réaliser à quelle point elle avait souffert dans sa vie. Evidemment, une mauvaise âme choisirait l'une des deux premières options, et une bonne la troisième. Mais comme je ne la connaissais que depuis une heure, tout au plus, j'avais suffisamment de recul pour faire un choix objectif. Le problème était de savoir faire le bon, maintenant. Ma bonne âme me dictait de lui remonter le moral, mais un certain réalisme me poussait à l'abandonner là. Au final, ma conscience eut raison de cette ignominie qu'est l'abandon que j'ai osé envisager. J'hésitais un peu sur les bons mots à choisir, puis, m'avançant vers elle, je réussis à aligner quelques mots incohérents selon moi :

- Hé, oh, calmes-toi Chukia. A qui parles-tu ?

Voilà, les autres mots incohérents étaient même restés dans ma bouche, tellement j'étais dans l'incompréhension la plus totale. Que dire de toute manière ? Dire ouvertement qu'elle était folle mais que je la pardonnais était bien hypocrite. Je ne savais pas du tout quoi faire maintenant...Peut-être que si je tentais une question plus ou moins malvenue...:

- Dis-moi ce que tu entends, et si tu vois quelque chose. Laisse-moi t'aider.

Pfff, un peu nul là...mais je ne savais pas quoi dire d'autre...peut-être qu'elle allait m'envoyer voir ailleurs, ou peut-être allait-elle accepter mon aide. Qui le savait, en cet instant critique ? Puis, je lui proposait autre chose :

- Ou alors, si tu ne veux pas, je peux te raccompagner quelque part, ou tu pourras m'expliquer en chemin. Il commence à être tard de toutes façons, il faudrait songer à nous rentrer.

Je lui adressais un sourire chaleureux, qui signifiait que je ne la prenais pas pour une folle. Puis, je me levais une dernière et attendis sa réponse.

_________________
On a tous une nature inchangée, mais notre fonction varie suivant notre place dans le cycle de la vie.

La haîne n'est que le fruit d'une passion trahie.

Avant de tuer, imagine que c'est toi que l'on met à mort, avec des conséquences identiques sur tes proches que sur les siens. Veux-tu toujours autant tuer à présent ? Car, toi ou lui, les dégâts seront les mêmes : un mort inutile et une famille brisée.




ancienne signature :

Spoiler:
 




autre compte : Famire
Revenir en haut Aller en bas
Chukia

avatar

Féminin
Date d'inscription : 13/08/2012
Nombre de messages : 47

Feuille de Personnage
Age: Adulte
Relations:
Calendrier des ages:

MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   Dim 7 Avr 2013 - 15:44

Je voyais bien qu'il ne comprenait pas pourquoi je m'en prenais à lui. Il restait pourtant étonnement calme et serein, bien que l'incompréhension se lisait sur son visage. Il me demanda à qui je parlais, je me contentais de répondre que j'entendais une voix. Rien ne sembla l'éclairer plus qu'avant. Normal. Il me proposa de lui dire ce que j'entendais et de le laisser m'aider. L'envie ne me manquait pas, au contraire. Je faisais entièrement confiance à Obra. Je déglutis, me relevai en usant des forces qui me restaient et regardai autour de moi, tout était redevenu comme cela aurait du être depuis longtemps. Sans doute tout ça provenait de mon imagination. Je le regardais dans les yeux, et m'assurai d'une voix tremblante :

Tu ne te moque pas de moi hein ?

Avoir avoir obtenu son approbation, je scrutai encore les alentours de mon regard myosotis. Je ne vis rien mais j'entendis... J'entendis un murmure susurrer mon nom de façon inquiétante à plusieurs reprises. Toute cette agitation me mettait mal à l'aise. Je reposai d'un geste tendre et délicat, les yeux sur lui et articulai, une boule d'angoisse dans la gorge face à ses prochaines réactions.

Je ne vois plus rien maintenant. J'entends un murmure prononcer mon nom de façon menaçante... J'ai peur. Tout est redevenu normal mais j'ai crus apercevoir le paysage devenir blanc. Des yeux plus immaculés ressortaient de ce paysage bleu et blanc. Tout... Tout est redevenu normal... Je crois... ? Obra... J'ai crus entendre mon père en l'espace d'un instant...

En bon gentle-lion, le très sincère et dévoué Obra me demanda si je voulais rentrer. Malgré ma fourrure, je frissonnai de froid. Je répondis :

Je... Je crois que je vais rentrer seule. Ce n'est pas contre toi hein... J'ai besoin de réflechir.

Il ne s'opposa pas à ma préférence de retour. J'hésitais mais me tus. Le silence resta pesant entre nous puis je me lâchai :

Tu sais... Tout à l'heure quand on parlait. J'avais une idée en tête. Pendant un instant, j'ai imaginé que tu deviennes comme mon père. Après mûre réflexion, je préférerais te garder comme ami...

Je lui sourit et lui passa une léchouille sur la joue, proche de son museau tout en murmurant :

J'espère qu'on se reverra...


Spoiler:
 
Après cela, je repartis. A mesure que je marchais, les murmures se dissipaient. Où suis-je allée ? Loin... Dans l'ombre pour pleurer. Toutes mes émotions devaient sortir. Je me dis finalement qu'il faudrait que je me réveille plus souvent au pied d'un arbre... Pour finir, une pensée traversa mon imagination... Et si ? Et si cette histoire de voix n'était que mon imagination...? Je repartis en direction de mon clan en souriant... Je m'endormis jusqu'à ce que...



<< Chukia.... Chukia... Je te suis. Je suis là...
Surtout... Ne te retourne pas...>>



Spoiler:
 

[Fin, merci pour cette aventure et rendez-vous au prochain rp... Wink]

_________________
Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant...
La vie est comme un arc-en-ciel vous savez, il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs...
On peut trébucher sur un rocher mais gravir une montagne...
Faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons, on prends déjà bien assez les cons pour des gens !
L'appétit vient en mangeant et l'inspi' en écrivant ^o^


Bye moi :


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre pour le moins... inattendue et qui décidera peut-être d'un avenir (Prio Chukia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poisson pour le moins original
» Quel animal de compagnie pour le moins de prise de tête possible ?
» Montre pour homme moins de 2000 euros
» combien de temps pour "moins" y penser ??
» Pour dormir moins c..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Roi Lion  :: Les Terres Neutres :: Les plaines mortes-
Sauter vers: